Home>Sport>Xeka, la recrue lilloise qui tient la route
Sport

Xeka, la recrue lilloise qui tient la route

Des sept joueurs arrivés au mercato hivernal, le milieu de terrain portugais est sans doute la plus convaincante…

S’il fallait établir un classement des meilleures recrues hivernales du Losc, Xeka décrocherait sans souci la première place. Des sept nouveaux débarqués d’un coup le dernier jour du mercato hivernal, le milieu de terrain portugais s’est adapté le plus rapidement.

Depuis son arrivée dans le Nord, il n’a manqué qu’un seul match de Ligue 1 et a toujours été titulaire en championnat. Pas mal pour un joueur qui, la veille de son arrivée, ne savait même pas qu’il allait rejoindre le Losc. « Les contacts ont été tardifs, ça s’est passé en toute fin de mercato, le 31 janvier au matin. Je n’avais plus trop d’espoir de quitter Braga. Mais quand l’opportunité s’est présentée, j’ai eu envie de venir au Losc », raconte le joueur de 22 ans.

L’option d’achat devrait être levée

Celui qui n’était pas un premier choix dans l’esprit des nouveaux dirigeants lillois a été prêté par son club du Sporting Braga jusqu’à la fin de saison. Mais, même si rien n’est encore officiel, le club nordiste devrait lever l’option d’achat en fin de saison au vu des bonnes performances du joueur. « C’est un joueur qui découvre la Ligue 1, il est très bon techniquement, a une bonne vision du jeu et est bon dans la passe », se félicite Franck Passi, l’entraîneur lillois.

Une intégration rapide

Rapidement intégré dans le groupe nordiste grâce à ses compatriotes Eder et Rony Lopes, celui qui s’est formé au Portugal mais aussi au club espagnol de Valence, laisse exploser son talent au grand jour. Même s’il lui a fallu prendre la mesure de la Ligue 1 notamment au niveau physique où il a souvent pêché lors de ses premiers matchs.

« J’ai été un peu blessé les années précédentes et j’avais peu de temps de jeu. J’ai aussi dû m’habituer à un nouveau championnat, à des nouveaux partenaires et il m’a fallu un temps d’adpatation », explique le milieu relayeur.

Des difficultés physiques

« Il est entré directement dans le championnat et n’a pas eu de matchs de préparation comme cela aurait été le cas s’il était arrivé en début de saison. Par moments, il n’a pas le rythme mais ça va s’arranger rapidement », le défend Franck Passi, un entraîneur qui a fait de lui un joueur incontournable dan sla lutte pour le maintien.