Home>economie>VIDEO. Lille: Ils se lancent le défi de gagner 200 euros sur leurs dépenses d’énergie
economie energie Entreprise environnement Social SOCIÉTÉ Video

VIDEO. Lille: Ils se lancent le défi de gagner 200 euros sur leurs dépenses d’énergie

ENVIRONNEMENT Plusieurs centaines de familles de la métropole lilloise vont être accompagnées pour faire baisser leur consommation d’énergie et d’eau…

Epargner la planète et aussi de l’argent. Pour la quatrième année, la Métropole européenne de Lille (MEL) soutient l’engagement de ses habitants dans le défi « Famille à énergie positive ». L’idée étant, sur la période hivernale, de faire appliquer aux participants de petits gestes quotidiens leur permettant de réduire de façon significative leur consommation d’énergie.

Un « effet tache d’huile »

Lors des trois éditions précédentes, le défi « Famille à énergie positive » avait rassemblé 1.200 foyers. Cette année, il y en a déjà 350, répartis sur tout le territoire de la MEL. « Il y a un effet tache d’huile encourageant. Les familles impliquées dans les précédentes éditions font office d’ambassadrices », assure Christiane Bouchart, vice-présidente de la MEL en charge du développement durable. L’élue précise que, « sur une population de 1,2 million d’habitants, l’enjeu est d’en toucher 10 %. »

Pour la motivation, le défi se réalise en équipe. Marie-Emilie Varnier est la capitaine de celle de Fives : « Mon équipe compte onze familles. Cela va des couples avec ou sans enfants à la colocation d’étudiants », explique cette éducatrice spécialisée, maman de deux enfants. Déjà engagée pour la planète, notamment dans le zéro déchet, la capitaine a tout de même découvert qu’elle pouvait faire davantage : « Avant l’inscription au défi, il fallait répondre à un quiz. J’ai réalisé que j’avais une marge de progression de 45 % sur les économies d’énergie », reconnaît-elle.

Cent gestes pour la planète

Les participants ont tous reçu une « écobox » contenant, entre autres, un sablier pour la douche ou une multiprise avec interrupteur. « Il y a aussi une liste de 100 astuces faciles à mettre en œuvre comme mettre un couvercle pour faire bouillir de l’eau, baisser la température d’un degré », explique Marie-Emilie Varnier. Dans un carnet, les participants notent chaque mois leur progression et se réunissent entre équipes pour un débriefing : « Ce carnet permet de voir concrètement les économies réalisées, c’est ça qui est motivant », poursuit la capitaine.

L’objectif du défi de cette année est de réduire sa consommation d’eau et d’énergie (gaz et électricité) de 8 % entre décembre et avril. Avec une économie de 200 euros minimum à la clé. « C’est ambitieux », concède Christiane Bouchart. Mais pas irréalisable : « Lors des précédents défis, certaines familles sont parvenues à une réduction de 27 % », assure Marie-Emilie Varnier.