Home>Construction>VIDEO. Arrestation de Carlos Ghosn: Renault veut «poursuivre la consolidation de l’alliance» avec Nissan et Mitsubishi
Construction economie Industrie JUSTICE Police technologie Video

VIDEO. Arrestation de Carlos Ghosn: Renault veut «poursuivre la consolidation de l’alliance» avec Nissan et Mitsubishi

PARTENARIAT Le groupe Renault tente de rassurer, quelques heures avant son conseil d’administration, ce mardi soir…

Douai, le 3 fŽvrier 2011. L’usine du constructeur automobile franais Renault o sont assemblŽes les ScŽnic, grand ScŽnic et les MŽgane coupŽ cabriolet. — M.LIBERT/20 MINUTES

Quelques heures avant son conseil d’administration, qui doit se tenir ce mardi soir, le constructeur automobile français Renault a affirmé vouloir continuer à faire progresserson alliance avec ses partenaires Nissan et Mitsubishi.

« Le Groupe Renault veille au quotidien à l’efficience de ses coopérations dans le cadre de l’Alliance et est particulièrement vigilant à poursuivre la consolidation de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Un divorce coûteux et dangereux

Au lendemain de l’arrestation de son PDG Carlos Ghosn, au Japon, pour malversations, le groupe Renault doit tenir un conseil d’administration, ce mardi soir, alors que des inquiétudes sont apparues sur de possibles tensions franco-japonaises au sein du groupe.

Associés depuis près de 20 ans, Renault et Nissan sont désormais imbriqués à un tel point qu’un divorce semble impensable car très coûteux et dangereux pour les entreprises. Selon plusieurs analystes, le groupe au modèle unique dans l’industrie automobile, qui associe des entreprises indépendantes à travers des participations croisées minoritaires, serait extrêmement difficile à détricoter.