Home>Dossiers>Strasbourg : Un bus de la CTS prend feu en plein centre-ville
Dossiers JUSTICE Nationale SÉCURITÉ TRANSPORT

Strasbourg : Un bus de la CTS prend feu en plein centre-ville

INCENDIE Un bus de la L6 de la CTS a pris feu ce vendredi en fin de matinée près des Halles. Une fissure d’un flexible serait à l’origine de cet incendie moteur

Un important incendie s’est déclaré ce vendredi peu avant 11h dans le compartiment moteur d’un bus articulé sur la L6 de la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois) à Strasbourg, rue du Marais-Vert près des Halles. Selon un rapport du SDIS 67, 30 passagers ont été évacués avant l’arrivée des pompiers et sept personnes ont été incommodées par les fumées. Ces dernières ont été examinées par le Samu sur place. Par ailleurs, deux voitures se trouvant à proximité du sinistre ont été impactées par la chaleur dégagée par l’incendie.

Dans un communiqué, la CTS indique ce vendredi soir avoir déterminé les causes de l’incendie qui s’est déclaré dans le compartiment moteur de l’un de ses bus Ivéco Citelis Urbino. « Une fissure survenue dans un flexible hydraulique est à l’origine de ce feu de moteur […]. Cette défaillance technique s’est produite sur un véhicule qui venait de passer, durant ce mois d’août, son contrôle technique bisannuel sans aucun signalement, et avait bénéficié en février dernier d’une opération de maintenance approfondie à l’occasion de sa révision périodique, conformément au plan de maintenance rigoureux en place à la CTS et aux préconisations d’entretien du constructeur. »

Douze bus de la même gamme vont être examinés

« Cet incendie n’a aucun lien avec ceux qui se sont produits en novembre 2016 et février 2017 sur des véhicules de la même série, et dont la survenue était à imputer à un défaut électrique originel du constructeur, corrigé depuis par la CTS sur l’ensemble des véhicules de la série. Dès aujourd’hui, dans un souci de sécurité et par application du principe de précaution, la CTS procède à un examen précis des douze bus de cette série. »

En parallèle, la CTS annonce qu’elle va « se rapprocher du constructeur afin de vérifier auprès de lui si la fissure du flexible hydraulique est d’origine accidentelle ou si elle résulte d’une défectuosité, sachant que c’est la première fois qu’un tel événement se produit sur un véhicule de la CTS. »