Home>Météo>Séisme en Indonésie: Une compagnie aérienne facture un supplément de bagages humanitaires
Météo Monde SÉCURITÉ Social SOCIÉTÉ

Séisme en Indonésie: Une compagnie aérienne facture un supplément de bagages humanitaires

SECOURS L’association humanitaire GSCF envoie personnel et matériel de secours en Indonésie pour faire face aux ravages du séisme et du tsunami…  

Ils sont malheureusement habitués à ce genre de mission. Ce lundi, quatre volontaires de l’association humanitaire Groupe de secours catastrophe français (GSCF), basée à Villeneuve d’Ascq, près de Lille, doivent s’envoler vers l’Indonésie. Le séisme et le tsunami, qui se sont abattus sur l’île des Célèbes, vendredi, ont fait plus de 800 morts.

« L’Indonésie n’a pas demandé d’aide internationale, mais les services des secours gouvernementaux ont fait appel à notre association, il y a 48 h, indique Thierry Velu, pompier et président du GSCF. C’est un pays que nous connaissons bien car nous y avons un partenariat avec depuis une dizaine d’années. »

« Ils ont davantage besoin de matériels »

L’ONG nordiste doit apporter une unité de traitement d’eau et un vibraphone, il s’agit de matériel d’écoute permettant de localiser des victimes sous les décombres. « Ils ont davantage besoin de matériels que de moyens humains », précise Thierry Velu, mécontent de l’attitude de la compagnie aérienne qui les transporte jusqu’à Djakarta.

« La compagnie ne veut rien savoir et nous facture le supplément de bagages humanitaires 600 euros », dénonce le président du GSCF. Avec le vibraphone qui coûte environ 8.000 euros, l’asso a donc cassé sa tirelire et lance un nouvel appel aux dons.

L’équipe de secouristes doit arriver à Djakarta dans la nuit de mardi à mercredi. « Nous ne savons pas encore exactement ce que nous allons faire, avoue Thierry Velu. Mais nous partons pour huit jours. »