Home>Drogue>Roubaix : La PJ de Lille démantèle une culture de 8.000 plants de cannabis
Drogue JUSTICE Police

Roubaix : La PJ de Lille démantèle une culture de 8.000 plants de cannabis

STUPÉFIANTS Une grosse opération de police a permis de découvrir une immense usine à cannabis


Une très belle prise. Ce mercredi matin, la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Lille a procédé à une importante opération anti stupéfiants à Roubaix, dans le Nord. Plusieurs sources ont confirmé à 20 Minutes la découverte d’une culture de quelque 8.000 plants de cannabis.

C’est une véritable usine à cannabis que les policiers ont pris d’assaut, mercredi matin, dans le quartier du Pile, à Roubaix. Les milliers de plants étaient dissimulés dans une vaste friche industrielle laquelle était équipée de tout le matériel nécessaire à la culture du cannabis : éclairages puissants, extracteurs d’air… Selon la Police judiciaire, deux personnes ont été interpellées sur place et placées en garde à vue.

« De mémoire, c’est du jamais vu en France »

Le parquet de Lille s’est contenté de confirmer l’opération de police, précisant que les investigations « étaient trop fraîches » pour pouvoir communiquer davantage, y compris sur d’éventuelles interpellations. De son côté, la direction de la police judiciaire de Lille, en charge de l’enquête, donne le chiffre de 8.000 pieds saisis : « De mémoire, c’est du jamais vu en France », estime Romuald Muller, le patron de la PJ de Lille. Le policier affirme aussi que de nombreux matelas ont été retrouvés dans une autre pièce, « sans doute pour y faire dormir les personnes servant de main-d’œuvre ».

Il n’est pas rare que les trafiquants investissent des friches industrielles pour installer de grandes plantations de drogue. On se souvient de la saisie à Hem, en février 2016, de 4.000 plants de cannabis par les services de la PJ de Lille. « La métropole lilloise est très propice à cela, notamment en raison de la proximité des Pays-Bas et de la Belgique et du grand nombre de friches industrielles disponibles », poursuit Romuald Muller. Selon le patron de la PJ, ses services sont passés de 1.000 pieds saisis en 2015 à 15.000 depuis le début de l’année 2019.