Home>Elections>Présidentielle: Dans le Nord, le crash de Hamon, l’envol de Mélenchon
Elections

Présidentielle: Dans le Nord, le crash de Hamon, l’envol de Mélenchon

Le Parti socialiste s’est effondré dans le département du Nord…

La déconfiture du PS n’épargne pas sa section nordiste. Dans la droite ligne des derniers revers électoraux de son parti, Benoît Hamon affiche des résultats étonnamment bas dansle département du Nord.

A 23h, après dépouillement partiel portant sur les deux tiers des bureaux de vote, le candidat unique du PS et de EELV était cantonné à 4,9 %, à la sixième place, devancé par Marine Le Pen (31,3 %), Jean-Luc Mélenchon (19,2 %), Emmanuel Macron (18,8 %), François Fillon (17,1 %) et même Nicolas Dupont-Aignan (5,3 %).

Le PS s’effondre partout

Dans un mouvement très net de chassé-croisé, le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s’impose à Tourcoing avec 28,0 % des voix, devant Marine Le Pen à 25,1 %… là où Benoît Hamon reste bloqué à 6,7 %, dans une ville encore dirigée par le PS en 2013. A Lille, le candidat préféré de Martine Aubry fait à peine mieux, avec 10,9 %, loin, très loin derrière les 29,9 % de Jean-Luc Mélenchon et les 25,0 % d’Emmanuel Macron.

« Une recomposition politique est à l’ordre du jour, avec d’une part les progressistes et d’autre part les conservateurs », veut croire Michel-François Delannoy, ancien lieutenant de Martine Aubry, rallié à Emmanuel Macron en janvier.

>> Estimations des résultats du premier tour de l’élection présidentielle (IPSOS) :

>> Comment a voté votre commune ? Les résultats de l’élection présidentielle, ville par ville.