Home>Non classé>Nord: Une marche blanche pour Kamel Kerrar, dont l’hypothèse du suicide est remise en cause
Non classé

Nord: Une marche blanche pour Kamel Kerrar, dont l’hypothèse du suicide est remise en cause

JUSTICE La famille de Kamel Kerrar a décidé d’organiser une marche blanche pour commémorer les quatre ans de sa mort qui n’était peut-être pas un suicide…

Saura-t-on, un jour, ce qui est arrivé à Kamel Kerrar ? Près de quatre ans après la mort de ce quadragénaire à Douai, dans le Nord, l’enquête se poursuit et sa famille a décidé d’organiser une marche blanche, dimanche, à Douai, pour ne pas que cette affaire tombe dans l’oubli.

En fait, il a fallu une plainte avec constitution de partie civile, déposée en juin 2016 auprès du tribunal de Douai, pour que la justice ouvre une instruction pour homicide. Une enquête préliminaire avait classé l’affaire sans suite, évoquant hypothèse d’un suicide.

Lacets de chaussure noués entre eux

Le cadavre de Kamel Kerrar avait été retrouvé, dans le canal de la Scarpe, le 26 décembre 2014, par un pêcheur. Deux jours plus tôt, son frère avait signalé sa disparition au commissariat de Douai. Kamel Kerrar avait quitté le domicile familial le 14 décembre en dérobant, au passage, 300 euros à sa famille.

Lorsqu’il a été découvert, l’homme avait les poignets attachés avec une écharpe et les lacets de ses chaussures étaient noués entre eux. L’autopsie n’a pas permis de conclure, de façon formelle, à un décès par noyade.

« On ne parle plus de simples témoins dans les interrogatoires menés par la police dans le cadre de cette instruction, note Me Damien Legrand, l’avocat de la famille de Kamel Kerrat. On constate des avancées concrètes. »