Home>Lille>Nord: Sept morts en cinq jours sur les routes du département
Lille Police Santé Social SOCIÉTÉ

Nord: Sept morts en cinq jours sur les routes du département

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Le préfet tire la sonnette d’alarme et annonce des contrôles renforcés

En moins d’une semaine, sept personnes ont trouvé la mort sur les routes du département du Nord. Le dernier accident mortel remonte à ce vendredi matin, lorsqu’une fillette de 8 ans est décédée sous les roues d’un poids lourd. Une série tragique qui a fait réagir le préfet du Nord, Michel Lalande.

Fin janvier, la préfecture du Nord avait dressé un bilan mitigé de la sécurité routière pour l’année 2018, comptabilisant 83 morts, soit un de plus que l’année précédente. Malgré tout, le préfet se voulait optimiste, la plupart des accidents mortels ayant eu lieu lors d’un premier semestre. Mais son optimisme aura été de courte durée.

« Vitesse, impatience, imprudence et inattention »

« En seulement cinq jours, le département du Nord recense sept personnes mortes sur les routes », déplore la préfecture, avant de détailler. Trois morts « pour cause d’excès de vitesse » à Templemars, deux morts sur l’autoroute A2 à hauteur de Saultain, un automobiliste octogénaire mort à Landrecies et une enfant de 8 ans décédée à Renescure.

Pour le préfet, les causes ne sont pas mystérieuses : « la vitesse, l’impatience, l’imprudence et l’inattention ». Alors, à quelques jours des départs en vacances, le représentant de l’Etat « appelle les usagers de la route à l’attention et à la responsabilité ». Et sa mise en garde sera assortie de mesures concrètes. Dès ce week-end, les contrôles de police et de gendarmerie seront multipliés sur les routes du département. Ils viseront notamment les comportements à risque : alcool, vitesse, imprudence et drogue.