Home>Divertissement>Nord: L’agent municipal qui murmurait à l’oreille des zombies
Divertissement Dossiers Insolite Lille Social SOCIÉTÉ

Nord: L’agent municipal qui murmurait à l’oreille des zombies

INSOLITE Sur son temps libre, un fonctionnaire de mairie réalise des maquillages terrifiants de monstres dignes des plus célèbres films d’horreur…

Une passion pour le gore. Pascal Draperi, agent municipal à la maire de Villeneuve d’Ascq, près de Lille, mène une double vie. A côté de son emploi de fonctionnaire plutôt tranquille, il a développé une activité de maquilleur. Le rimmel, le fard à paupières, le gloss… Très peu pour lui. Pascal tartine ses modèles à grand renfort de latex et d’hémoglobine. Car son truc à lui, ce sont les monstres. Et plus c’est laid, plus il kiffe.

La journée, Pascal Draperi, 54 ans, est régisseur municipal à Villeneuve d’Ascq. « En dehors de mon travail, j’ai toujours dessiné des trucs un peu gore, et je suis assez doué pour ça », reconnaît-il. Un jour, il s’est dit que ce serait pas mal de donner vie à ses horribles croquis. Et comme il n’avait pas l’âme d’un Frankenstein, il s’est tourné vers le maquillage : « C’était il y a huit ans environ. J’ai fait deux formations, notamment à l’école Métamorphose, une école de maquillage et d’effets Spéciaux de maquillage ».

De la technique et de l’imagination

Pascal est sorti de là avec une sacrée technique ; même si ça ne fait pas tout : « On peut avoir les gestes, si l’imagination ne suit pas, on n’arrive à rien », assure-t-il. Et il suffit d’aller faire un tout sur sa page Facebook pour se rendre compte qu’il n’en manque pas, d’imagination. Il y a des bêtes venues d’on ne sait où mais toujours très moches. Mais il y a aussi, et surtout, des zombies : « J’ai maquillé pas mal de personnes pour la dernière zombie-walk de Lille. Et j’ai aussi refait à l’identique des maquillages de Walking Dead », explique-t-il fièrement.

Un zombie réalisé par Pascal Draperi.
Un zombie réalisé par Pascal Draperi. – Pascal Draperi

Pour Halloween​, Pascal ne va pas chômer : « Chaque année, c’est pareil. Les gens m’appellent à la dernière minute pour maquiller toute leur famille », plaisante-t-il. Pour le prix du matériel, ce passionné va savoir vous transformer en une créature suffisamment horrible pour effrayer tout le quartier. « Il faut aussi avoir un peu de temps, parce qu’un bon zombie, c’est quand même une heure de travail minimum », prévient-il.

Un zombie réalisé par Pascal Draperi.
Un zombie réalisé par Pascal Draperi. – Pascal Draperi

Son talent, Pascal le met parfois à disposition des autorités, pour des exercices très réalistes avec les forces de l’ordre. Il lui a même permis de bosser sur quelques téléfilms (pas encore sortis) et pas mal de courts-métrages. Mais Hollywood ne l’attire pas pour autant : « J’aime bien ce que je fais pour l’instant, et j’ai une autre passion qui me prend beaucoup du temps », glisse-t-il. En effet, quand il n’a pas de zombie sur le feu, Pascal traque les fantômes. C’est peut-être là-dedans qu’il puise son inspiration.