Home>economie>Nord: Les gendarmes menacent «de couper tout ce qui dépasse» à ceux qui urinent dehors
economie JUSTICE Police

Nord: Les gendarmes menacent «de couper tout ce qui dépasse» à ceux qui urinent dehors

INSOLITE Lassés des incivilités les gendarmes de Merville ont prévenu les auteurs de « miction sur la voie publique » qu’ils risquaient de repartir avec un bout en moins…

Messieurs, vous voilà prévenus. On ne va pas se voiler la face, les garçons, grâce à une particularité anatomique, ont parfois la fâcheuse tendance de se soulager la vessie en plein air dès qu’ils en ont le besoin ou l’occasion. Sauf que c’est interdit. Après avoir reçu de nombreuses plaintes à ce sujet, les gendarmes de la brigade de Merville, dans le Nord, ont menacé ceux qui se feraient prendre en plein acte de sanctions.

« Nous vous rappelons que la miction sur la voie publique est punie d’une amende contraventionnelle », précisent les gendarmes sur leur page Facebook. Néanmoins, ce n’est pas le fait de faire pipi dans la rue qui est interdit. Ce serait même presque recommandé si le liquide en question était de l’eau parfumée à la rose. De manière générale, le code de procédure pénale punit « le déversement de liquides insalubres sur la voie publique » d’une amende de 2e classe, soit 35 euros.

« Tout ce qui dépasse sera soit confisqué, soit sectionné »

Parce qu’ils ont été interpellés par de nombreux riverains victimes de ce type d’incivilité nauséabonde, les gendarmes de Merville ont décidé de sévir : « Si nous devons intervenir, vous êtes prévenus : tout ce qui dépasse sera soit confisqué, soit sectionné ». Bon, il y a un petit smiley à la fin de la phrase laissant penser qu’il s’agit d’une plaisanterie.

Les militaires sont tout de même compréhensifs et sont prêts à tolérer le soulagement d’une envie irrépressible à deux conditions : « se mettre a l’écart d’un bosquet touffu » et « de ne pas exposer vos attributs ».