Home>Elections>Municipales 2020 à Lille : Violette Spillebout (LREM) veut agrandir le secteur piétonnier du centre-ville
Elections Lille Politique Social SOCIÉTÉ

Municipales 2020 à Lille : Violette Spillebout (LREM) veut agrandir le secteur piétonnier du centre-ville

MUNICIPALES Violette Spillebout, investie à Lille par la République en Marche, veut multiplier par cinq le secteur piétonnier du centre-ville

Faire du centre-ville de Lille l’égal de ceux de ses célèbres voisines flamandes Gand ou Bruges. Voilà la grande ambition du collectif « Faire respirer Lille » mené par Violette Spillebout. La candidate LREM, qu’un premier sondage classe troisième des intentions de vote au premier tour, a décidé de dévoiler progressivement les dix mesures phares de son programme.

Après avoir émis le souhait il y a quelques semaines de rendre la cantine scolaire gratuite pour tous en cas d’élection, Violette Spillebout a décidé cette fois-ci de mettre l’accent sur la piétonnisation du centre-ville.

Un secteur piétonnier largement étendu dans le Vieux-Lille

Lundi, lors d’une conférence de presse, l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry a présenté ses différentes idées en la matière en dressant d’abord un constat sévère sur la politique municipale.

« On a un plan de circulation qui a été imposé sans concertation et qui crispe tous les Lillois. On a des bouchons pour arriver à Lille et dans Lille. La pollution reste aussi très présente. Il y a des rues étroites avec beaucoup de bouchons et des métropolitains qui boudent la ville », tacle l’ancienne directrice de cabinet de la maire de Lille.

Alors, comme pour se démarquer de son ancienne patronne, Violette Spillebout insiste sur « le défi de la méthode » à savoir une large concertation d’un an avec des commerçants et des habitants qui a abouti à l’idée d’étendre progressivement le secteur piétonnier du centre-ville.

Des mesures compensatoires

Concentré aujourd’hui sur une petite dizaine de rues dont la longue rue de Béthune, le périmètre piétonnier, qui devrait largement s’étendre dans le Vieux-Lille, pourrait être multiplié par cinq et intégrer totalement la Grand Place par exemple.

Et pour éviter de braquer ceux qui redoutent déjà cette mesure souvent par intérêt personnel, Violette Spillebout a prévu des mesures compensatoires.

Le plan de piétonnisation imaginé par
Le plan de piétonnisation imaginé par – Faire respirer Lille

Une promenade piétonne de 5 km dans la ville

« La première chose sera de préserver tous les accès aux parkings du cœur de ville. La deuxième sera de créer trois nouveaux parkings (Port de Lille, Porte des Postes et un au Nord de Lille qui reste à déterminer) et un parking occasionnel sur l’Esplanade. La troisième mesure sera le passage d’une offre de 15 vélos taxis aujourd’hui sous modèle privé à un service public de 100 vélos-taxis. Il y a une panoplie facile pour pouvoir se garer et accéder sans surcoût facilement au cœur de ville. Il faut que ce soit efficace pour qu’on n’ait plus envie de faire autrement », détaille la marcheuse.

Et ce n’est pas fini car « Faire respirer Lille » voit encore plus loin avec la création d’une promenade piétonne de 5 kilomètres qui relierait les deux poumons verts de la ville, la Citadelle et la friche Saint-Sauveur. Vieux serpent de mer, la remise en eau de l’avenue du peuple belge et sa piétonnisation est évoquée. Même chose pour l’arrivée de deux nouvelles lignes de tramway pour lesquelles il reste à convaincre la MEL qui n’a pas voté pour dans le dernier SDIT.

Une méthode basée sur « la concertation »

Bref, il y a encore du chemin avant de transformer ces rêves en réalité. En cas d’élection en mars prochain, Violette Spillebout assure que tout ce programme sera amené à évoluer au fur et à mesure des remarques. Chez LREM, on insiste sur le mot concertation.

« A chaque contrainte, il y aura un dialogue pour trouver des solutions et une concertation rue par rue dans les secteurs concernés. On va faire des tests pour voir ce qui fonctionne ou pas », assure la candidate LREM clairement en marche sur des plates-bandes écolos. Car c’est là que se trouve sans doute la clé du beffroi lillois.MUNICIPALESVIDEO. Municipales 2020 à Lille : « Les Lillois ont