Home>Dossiers>Monaco-Losc: Lille est-il plus fort que la saison dernière en Ligue 1 ?
Dossiers Sport

Monaco-Losc: Lille est-il plus fort que la saison dernière en Ligue 1 ?

FOOTBALL Le club nordiste se déplace samedi à Monaco pour son dernier match de la première partie de saison

’effet de surprise ne joue plus. Et pourtant, le Losc continue de fréquenter les sommets du championnat de France. Si la saison dernière, le club nordiste avait surpris la France entière par ses résultats qui l’avaient mené jusqu’à la deuxième place de Ligue 1, cette saison Lille était plus attendu.

Et malgré six matchs (ratés) de Ligue des champions ​en plus dans les pattes, les Nordistes pourraient faire aussi bien que l’équipe de la saison dernière. En cas de succès samedi à Monaco, le Losc (3e au classement) atteindrait la barre des 34 points à mi-saison, soit exactement le même total qu’en décembre 2018. Alors, Lille est-il plus fort, moins fort ou aussi fort qu’il y a un an ? Eléments de réponse

Osimhen différent mais presque aussi décisif que Pépé

L’un jouait sur les côtés, l’autre évolue dans l’axe. L’un participait plus au jeu, l’autre est un finisseur. Et pourtant, en termes de statistiques, Nicolas Pépé et Victor Osimhen rivalisent. Parti à Arsenal cet été pour 80 millions d’euros, l’ex-Lillois avait inscrit 12 buts et délivré 5 passes décisives. C’est un poil moins bien pour l’international nigérian arrivé cet été de Charleroi pour 12 millions d’euros.

Reste qu’avec neuf buts et trois passes décisives, Osimhen réalise une première partie de saison épatante. « La grosse perte de Pépé, capable de gagner des matchs à lui seul, a quasiment été compensée par l’arrivée d’Osimhen. C’est peut-être quelqu’un qui sert moins dans le jeu mais qui est hyper important en terme d’efficacité », souligneGregory Tafforeau, ancien capitaine du Losc. Reste quand même à voir si la nouvelle star de l’équipe va vite se remettre du malaise qu’il a fait mardi en coupe de la Ligue à Monaco.

Une équipe un peu plus complète et équilibrée

Pour jouer Ligue 1 et Ligue des champions de front, Lille s’était renforcé en conséquence cet été. Une abondance de biens qui permet à Christophe Galtier d’avoir plusieurs options notamment dans un milieu de terrain particulièrement bien fourni avec les arrivées d’André, l’explosion de Soumaré et le retour en grâce de Renato Sanches. « En termes de qualité, Lille n’a pas perdu au change par rapport à la saison dernière. C’est même une équipe qui est en train de monter en puissance. Après une période un peu compliquée en octobre, ils ont fait le dos rond et passé ce moment-là sans trop de dégâts. Lille reste une équipe régulière qui engrange les points. Il y a de quoi être optimiste », poursuit Tafforeau.

Une défense toujours solide mais qui inspire moins confiance

Si le Losc a construit sa réussite de l’an passé grâce à une grosse assise défensive, il semble moins souverain sur ses arrières cette saison. Pourtant, avec 16 buts encaissés en 18 matchs, le Losc est la troisième défense de Ligue 1. Mais les erreurs inhabituelles de Fonte, un Celik moins performant que l’an passé et un Bradaric trop offensif, l’arrière-garde nordiste montre des signes de fébrilité. C’est sans doute le principal point faible du Losc cette saison. Même si le mercato hivernal qui pourrait voir le départ de plusieurs joueurs (Soumaoro, Maia, Soumaré…) pourrait permettre à Lille de se renforcer.SPORT