Home>Insolite>«Mariés au premier regard»: Quoi de neuf dans cette seconde saison?
Insolite Social SOCIÉTÉ TELEVISION Video

«Mariés au premier regard»: Quoi de neuf dans cette seconde saison?

M6 présente la nouvelle saison de son émission à succès « Mariés au premier regard » après quelques modifications, dont certaines se sont imposées à la production…

Mariés au premier regard revient, et l’émission devrait tenir ses promesses. Souvenez-vous, le programme, qui vous promet de trouver votre âme sœur grâce à la science, arrivait l’année dernière sur M6 et faisait un carton d’audiences. Un expert débarqué et quelques nouveautés introduites ont suffi pour renouveler l’émission sans en changer la nature profonde. 20 Minutes a regardé le premier épisode et vous prépare aux changements pour savourer en toute quiétude cette seconde saison.

  • Un nouveau psychologue parmi les experts, Jean-Luc Beaumont

Une présentation succinte dans l’émission, pour un événement pourtant majeur : « Cette année, un nouvel expert intègre l’équipe : Jean-Luc Beaumont, docteur en psychologie et psychothérapeute, c’est un spécialiste de la compatibilité amoureuse. » Un nouvel expert, voilà qui nous intéresse. Et pourtant, M6 n’a pas commenté plus en détail cette arrivée qui n’est pourtant pas anodine. La raison ? Il remplace le controversé Stéphane Edouard, docteur en psychologie désigné « expert » par la chaîne lors de la première saison. Mais Jean-Luc Beaumont semble avoir une vie en ligne beaucoup moins sulfureuse que son prédécesseur (on n’a trouvé qu’une seule vidéo « en deux clics »).

  • Les « compétences de couple » ajoutées aux tests

Qui dit nouvel expert dit adaptation des tests. Et le petit nouveau, titulaire d’une thèse en psychologie conjugale, s’est chargé d’y inclure des questions sur les croyances et les valeurs que chaque participant met dans le couple. « Il a bousculé les tests, a amené un nouveau débat en introduisant les compétences de couple », estime David Warren, le producteur de l’émission. Des éléments qui, selon les trois experts, manquaient à la première saison et ont permis de mieux cibler les partenaires potentiels.

« Les candidats ont passé une journée complète à remplir les tests que nous avons mis trois mois à élaborer et à dépouiller, affirme Pascal de Sutter, autre expert du programme. Pour les composer, nous avons utilisé la littérature scientifique et nos propres recherches sur l’intelligence émotionnelle, par exemple. » Le but ? Obtenir au moins 70 % de compatibilité entre les personnes, pour lesquelles les critères de base étaient de ne pas avoir d’enfant et de ne pas être divorcé.

  • La prise en compte de l’« environnement » pour mieux cerner les candidats

Par rapport à l’année dernière, la production et les experts ont « cherché comment améliorer l’émission, confie Catherine Solano, la dernière experte. On a mené des entretiens individuels beaucoup plus approfondis, et on est allés voir leur environnement pour ne pas se contenter du déclaratif. » Cette petite visite improvisée permet donc aux experts de prendre du recul sur ce que déclarent les candidats. « On n’a pas forcément une vision distante de soi-même », assure Jean-Luc Beaumont.

« Voir leur environnement permet de récolter de nouvelles informations », ajoute le petit nouveau de la bande. Entendez : on aura du mal à cacher qu’on est maniaque en accueillant quelqu’un chez soi. Et si ce défaut échappe aux experts qui décident de caser la personne maniaque avec un amoureux des chiens dont le meilleur ami perd ses poils, on court droit à la catastrophe. En allant chez les candidats, on a accès à plus de paramètres pour cerner le potentiel d’un couple. Alors qu’un an après, aucun couple formé lors de la première saison n’a survécu (excepté Tiffany et Justin qui étaient des deuxièmes choix), peut-être que ces nouveautés permettront à la deuxième saison de créer des couples solides.