Home>Art>Lille: Un festival d’accordéon craint pour son avenir à cause d’une baisse des aides
Art Culture Musique

Lille: Un festival d’accordéon craint pour son avenir à cause d’une baisse des aides

CULTURE Les baisses successives de subventions pour le festival lillois Wazemmes l’Accordéon font craindre le pire aux organisateurs

C’est un festival qui se veut très populaire. Voilà 20 ans que chaque année, l’association Flonflons organise Wazemmes l’Accordéon*, un événement qui attire, à Lille, entre 35 et 45.000 spectateurs, selon les organisateurs. Or, cette année, ces derniers dénoncent des fausses notes dans le concert des subventions. Et mettent la pression sur la Métropole de Lille (MEL).

Depuis cinq ans, Flonflons voit, en effet, les subventions de la MEL fondre de 5.000 euros chaque année. « Nous sommes passés de 45.000 en 2014 à 20.000 aujourd’hui », s’inquiète Eric Bourgasser, président de l’asso, et acteur connu sous le pseudonyme d’Eric Paul.

La théorie des dominos

Alors que la totalité des subventions atteint environ 200.000 euros, cette baisse ne semble pas dramatique, mais « ce qu’on a pu faire par le passé ne sera plus possible si la baisse continue ces prochaines années », poursuit le président de Flonflons.

En clair, Eric Bourgasser craint que l’équilibre entre les financeurs soit définitivement rompu. « Selon la théorie des dominos, la Région et surtout la mairie de Lille, notre plus gros partenaire, pourraient remettre en question leur investissement. C’est un phénomène qui arrive souvent. Un premier se désengage et les autres suivent », craint-il.

« Accès à la culture pour le plus grand nombre »

Pour Eric Bourgasser, pas question de transformer ce festival en événement privé « où tout serait payant ». « Nous avons fait un choix d’accès à la culture pour le plus grand nombre. Nous intervenons dans les écoles. Certes, nous développons notre autofinancement, mais jusqu’à un certain point », glisse Eric Bourgasser.

Le président de Flonflons souhaiterait évoquer la politique culturelle que souhaite mener la MEL avec la vice-présidente à la Culture, Hélène Moeneclaey. « La renommée de notre festival dépasse les frontières de la métropole lilloise, mais visiblement, elle ne veut pas nous recevoir », se plaint Eric Bourgasser.

Interrogée par La Voix du Nord sur ce dossier, Hélène Moeneclaey précise : « On a des critères, et l’association ne les respecte pas ». Pourquoi dans ce cas, continuer à subventionner ce festival ? Contactée, l’élue de la Métropole de Lille n’a pas donné suite.

*La 21e édition de Wazemmes l’Accordéon se tient du 18 mai au 9 juin 2019.