Home>Art>Lille: Des enfants hospitalisés jouent au football avec un ancien pro
Art collèges et lycées Culture Santé SÉCURITÉ Social SOCIÉTÉ

Lille: Des enfants hospitalisés jouent au football avec un ancien pro

SANTE L’association Premiers de cordée organisait, ce lundi, une animation de football avec des enfants hospitalisés au CHRU de Lille…

Quand le sport participe aux soins. Une dizaine d’enfants hospitalisés ont pu s’adonner à un après-midi de football, ce lundi, à l’hôpital Jeanne de Flandre, au CHRU de Lille. Une opération menée par l’association Premiers de cordée, en partenariat avec Positive Football, un mouvement monté par des joueurs professionnels.

« Ça permet d’oublier l’opération et l’anesthésie »

Ils s’appellent Klara, Djamel, Maxence, Pierre, Mohamed. Ils ont des pathologies différentes mais aussi la passion commune du sport. Pour eux, cet après-midi était, par ailleurs, l’occasion aussi de partager un moment privilégié avec l’ancien gardien de but du Losc, Grégory Wimbée, aujourd’hui entraîneur de l’équipe réserve.

Un bonheur pour Pierre, 10 ans, qui a déjà joué trois ans dans un club. « Ça permet d’oublier l’opération et l’anesthésie », explique-t-il. Mohamed, dans son fauteuil roulant et équipé du maillot de Messi, s’apprête à tirer un penalty (avec les mains) à Grégory Wimbée. « C’est la première fois que j’arrête un penalty de Lionel Messi », plaisante l’ancien pro avec le jeune garçon.

« Quand on est disponible, on participe avec plaisir à ce genre d’animation. Les enfants à l’hôpital, c’est une cause qui sensibilise », explique le représentant du Losc. Certaines familles sont un peu déçues. « On nous avait dit qu’il y aurait des joueurs de l’équipe actuelle », regrette une maman. « Le calendrier a fait qu’ils ont joué dimanche soir. C’était compliqué », argumente Grégory Wimbée.

Activités quotidiennes pour les enfants hospitalisés

Entre 200 et 250 enfants sont accueillis quotidiennement dans les services pédiatriques de Jeanne de Flandre et Roger Salengro. « Ce genre d’animation est, bien sûr, extraordinaire, mais les enfants bénéficient néanmoins d’un programme d’activités quotidiennes », souligne Corinne Bailleul, éducatrice au CHRU de Lille.

Il peuvent ainsi avoir de la musique, du théâtre, des kermesses. « Le jeu, en général, leur redonne la pêche et participe à leur bonne forme. Ils peuvent participer régulièrement, en fonction de leur planning de soins et de leur état de santé, bien sûr », ajoute l’éducatrice.

Mercredi, l’association Premiers de cordée sera à Angers pour continuer sa tournée du football.