Home>environnement>Les ultras boycottent le déplacement à Nice pour le choc face au Gym
environnement SOCIÉTÉ Sport

Les ultras boycottent le déplacement à Nice pour le choc face au Gym

Les ultras parisiens dénoncent de trop grandes restrictions imposées lors du déplacement à Nice…

  • Les ultras du PSG refusent les conditions du déplacement dans le Sud
  • Ils seront en revanche au Parc des Princes samedi pour encourager l’équipe féminine du PSG face au FC Barcelone

Alors qu’ils seront présents en masse au Parc des Princes samedi après-midi pour encourager l’équipe féminine du PSG lors de la demi-finale retour de Ligue des champions face au FC Barcelone (victoire du PSG 3-1 à l’aller), les ultras du Paris Saint-Germain ont en revanche fait savoir qu’ils ne se déplaceraient pas à Nice dimanche pour le choc entre le Gym et le PSG.

Le motif ? De trop importantes « restrictions imposées par la préfecture des Alpes-Maritimes », peut-on lire dans le communiqué. En effet, les autorités publiques n’ont accepté d’accueillir que 80 ultras (pour un total de 230 places allouées seulement) et refusent que ceux-ci ramènent leur matériel pour encourager leur équipe (mégaphone, tambour, drapeaux, bâches).

View image on Twitter

S’ils précisent que cette décision n’est en aucun cas prise contre leur équipe, ils en profitent pour lancer un appel « aux instances du football français, au Ministère de l’intérieur, au ministre des sports et à la LFP afin d’avoir un début de dialogue avec les groupes ultras. »

Des interdictions de déplacement sont en effet régulièrement mises en place depuis le début de la saison, ce qui impacte inévitablement l’ambiance des enceintes du foot français. La LFP, qui a lancé un grand plan stratégique pour les années à venir afin de rebooster l’attractivité du ballon rond dans l’hexagone, ne parle en revanche pas à un seul instant des relations avec les supporters ultras…