Home>Elections>Le FN va-t-il faire main basse sur l’Aisne ?
Elections Lille Nationale

Le FN va-t-il faire main basse sur l’Aisne ?

A en croire les résultats de la présidentielle, quatre circonscriptions sur cinq peuvent passer aux mains du Front national, dans l’Aisne…

Branle-bas de combat à gauche. Dans l’Aisne, les quatre circonscriptions tenues par le PS ou le PRG (Parti radical de gauche) sont en passe de basculer vers le FN si l’on en croit les résultats de la présidentielle. Seule la 2e circonscription (Saint-Quentin) semble en mesure de rester aux mains du Républicain Julien Dive.

Le FN favori dans la 3e circonscription

Dans la 1re circonscription (Laon), le député sortant (PS) René Dosière, chantre de la moralisation politique, a jeté l’éponge, au moment où le gouvernement annonce justement… un plan de moralisation politique. Sur ce territoire, le candidat (FN) Damien Philippot, frère du vice-président du parti, espère bien capitaliser sur les 52 % de Marine Le Pen, obtenus le 7 mai.

Mais c’est dans la 3e circonscription que le FN a le plus de chance de l’emporter. En Thiérache, Marine Le Pen a obtenu 39 % au premier tour et près de 60 % au second. Le conseiller régional (FN), Paul-Henri Hansen-Catta, ex-président des chasseurs de l’Aisne, partira donc favori face à une gauche très divisée : le député sortant (PS) Jean-Pierre Bricout s’oppose violemment à un candidat du Parti de gauche investi par La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon.