Home>Art>Jean-Luc Bannalec, le miracle allemand
Art Culture TELEVISION

Jean-Luc Bannalec, le miracle allemand

Il est l’un des auteurs les plus lus d’Allemagne actuellement : Jörg Bong, qui écrit sous le pseudonyme de Jean-Luc Bannalec, a fait connaître la Bretagne, théâtre de ses aventures policières, à des centaines de milliers de lecteurs. Le cinquième tome, Péril en mer d’Iroise, vient de paraître…

Bretons : Racontez-nous votre découverte de la Bretagne, comme simple touriste tout d’abord…

Jean-Luc Bannalec : Mon histoire familiale m’a très tôt poussé à sortir des frontières de l’Allemagne, mon pays. Ma mère a des origines belges, mon père, des racines hollandaises, l’Europe est pour moi une évidence et j’ai rapidement été attiré par la langue française, que j’ai découverte par le biais d’une tante bruxelloise. La culture de votre pays, son histoire, ses valeurs universelles sont une force d’attraction. Très jeune, j’ai été initié aux voyages vers la France, avec une première incursion en Bretagne à l’âge de 16 ans. Un coup de foudre, un moment magique, d’autant que ce périple a coïncidé par hasard avec la lecture au même moment de Par les champs et par les grèves de Flaubert, qui se passe dans la région. J’ai vu la Bretagne de mes propres yeux en même temps que je la découvrais au travers de la description d’un des maîtres de la littérature. C’était… un moment très fort.

 

(…) Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le magazine Bretons n°142 de mai 2018

Bretons n°142 - mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

Et découvrez nos offres d’abonnements et nosanciens numéros sur www.bretons.bzh