Home>Elections>Ils abandonnent le navire Fillon après le Penelopegate, mais continuent d’être payés
Elections Nationale Politique SÉCURITÉ

Ils abandonnent le navire Fillon après le Penelopegate, mais continuent d’être payés

Vous avez dit ironie ?…

Ces juppéistes et ces lemairistes avaient choisi de quitter le navire Fillon après  le Penelopegate, en raison des soupçons d’emplois fictifs qui pèsent sur la famille du candidat LR à la présidentielle. Ils ont pourtant continué d’être payés jusqu’à début mai, révèle Marianne ce mardi.

« Tout a été fait de la plus stricte légalité »

« On devait gérer la campagne, on n’avait pas le temps de s’occuper de ça », explique un membre de l’équipe de campagne de François Fillon à l’hebdomadaire. Ironie de l’histoire. « Un accord couvert par une clause de confidentialité est alors trouvé avec le parti : celui-ci leur octroie une dispense d’activité jusqu’à la fin de leur contrat », écrit Marianne sur son site. L’arrangement concerne seulement une partie de la dizaine de déserteurs, souligne l’hebdomadaire.

>> A lire aussi : Mais où est passé François Fillon et pourquoi reste-t-il silencieux?

« Tout a été fait de la plus stricte légalité », précise auprès de L’Express le responsable LR, sans autre forme de commentaire. Le coordinateur de la campagne de François Fillon, Bruno Retailleau, a affirmé « découvrir complètement » ces informations. « Si c’est vrai, c’est écœurant », a-t-il lancé.

Et ces salaires, note Marianne, même s’ils ont été avancés par le parti Les Républicains, ont été versés aux frais de la campagne et seront remboursés par les finances publique