Home>economie>Hauts-de-France: L’aide aux transports sera étendue dès janvier 2019
economie JUSTICE Lille Social SOCIÉTÉ TELEVISION TRANSPORT Video

Hauts-de-France: L’aide aux transports sera étendue dès janvier 2019

MOBILITÉ Le président de la région des Hauts-de-France a annoncé que davantage de personnes pourront bénéficier de l’aide aux transports…

eudi matin, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a annoncé sur Cnews qu’il allait élargir les conditions permettant de bénéficier de l’aide aux transports. La mise en place est prévue dès janvier 2019.

Une geste pour les travailleurs automobilistes

A quelques jours de la mobilisation des « gilets jaunes » contre l’augmentation du prix des carburants, le 17 novembre, Xavier Bertrand a assuré sur Twitter qu’il n’irait « pas récupérer » ce mouvement. Une promesse qui ne l’a pas empêché de faire un geste en faveur des automobilistes travailleurs, ou travailleurs automobilistes.

Xavier Bertrand

@xavierbertrand

Si nous avons mis en place une aide au transport dès 2016, c’est pour aider ceux qui travaillent. A partir de janvier, elle sera ouverte à ceux qui font moins de 30 kilomètres en co-voiturage.

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

« Si nous avons mis en place une aide au transport dès 2016, c’est pour aider ceux qui travaillent. A partir de janvier, elle sera ouverte à ceux qui font moins de 30 kilomètres », a déclaré le président de région sur le réseau social. Un élargissement de la mesure toutefois soumise à une autre condition : que le trajet soit effectué en co-voiturage.

En trois ans, dans sa version actuelle, l’aide aux transports, d’un montant de 20 euros par mois, a été versée à 25.000 personnes. Un nombre de bénéficiaires très restreint quand on le compare aux 2,6 millions d’actifs que compte la région. Pour autant, le montant total des aides versées depuis la mise en place représente tout de même plus de dix millions d’euros.

Rappelons que le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé son souhait d’appliquer à l’ensemble du territoire une aide calquée sur le modèle de celle existant dans les Hauts-de-France. Sauf que le financement de ce chèque carburant ne serait pas pris en charge par l’Etat, mais par les régions.