Home>economie>Hauts-de-France: Des milliers d’offres d’emploi sur la page Facebook de la région
economie Emploi

Hauts-de-France: Des milliers d’offres d’emploi sur la page Facebook de la région

La région Hauts-de-France a lancé le 25 avril son portail Facebook dédié à la recherche d’emploi et de formation…

  • La région Hauts-de-France a signé un partenariat avec Facebook en décembre
  • La page Facebook des Hauts-de-France propose désormais des milliers d’offres d’emploi et de formation
  • Les petites entreprises, cible prioritaire de ce portail, sont encore absentes des offres proposées

Pour l’instant, ce n’est qu’une compilation des offres existantes. Mais la page Facebook des Hauts-de-France deviendra peut-être un tube de la recherche d’emploi.

Le conseil régional a lancé le 25 avril, sa page dédiée aux offres d’emploi. Comme promis en décembre, un employeur peut y déposer une offre gratuitement, et en quelques clics. Et surtout, le demandeur d’emploi doit y retrouver toutes les offres disponibles sur son territoire, par métier et par zone géographique. Pour l’instant, plus de 6.000 entrées sont répertoriées. Un onglet « formation » a également été mis en ligne.

Un seul portail pour tous les jobs

« Il ne s’agit toujours pas de faire concurrence à Pôle emploi, précise un membre du cabinet de Xavier Bertrand, qui a coordonné le projet. Mais beaucoup de demandeurs d’emploi se plaignent du fait que les offres sont éclatées sur une multitude de portails. Là, tout est rassemblé sur une seule page. »

Pour ce faire, des partenariats ont été noués avec des sites ou des acteurs de la recherche d’emploi, notamment certaines agences d’intérim (Crit, Manpower, Adecco…), et de grosses entreprises (Amazon, AccorHotels, Caisse d’Épargne, McDonald’s…).

Ces partenariats multiples conduisent néanmoins à proposer certaines offres en double, triple voire quadruple, à l’instar de ce poste de réceptionniste dans une chaîne hôtelière à Petite-Forêt. « Nous n’étions pas au courant, normalement les doublons sont à éviter », précise le cabinet du président de région. « On recherche bien un collaborateur, mais on ne savait même pas que ce portail existait », précise un établissement présent sur la page.

Les petites entreprises sont attendues

Pour ses premières 24 heures d’activité, le portail a tout de même enregistré, sans publicité particulière, 379 consultations des offres, et suscité deux candidatures. Un bon début.

En revanche, aucune offre n’a encore été déposée en direct sur la page Facebook. Et parmi les offres compilées, assez peu (environ 200) émanent, pour l’instant, des petites et très petites entreprises (PME et TPE). Or 94 % des entreprises nordistes ont moins de 10 salariés, rappelait en décembre le directeur général de Facebook. Laurent Solly plaçait « la transition digitale des TPE et PME » parmi les priorités à appliquer pour développer l’économie française. La marge de progression est donc réelle.