Home>Commerce et distribution|>La Fujifilm Instax Share SP-3 imprime les photos de smartphone au format carré
Commerce et distribution| Construction Faits Divers Insolite Logement Medias Photographie Tech technologie WEB

La Fujifilm Instax Share SP-3 imprime les photos de smartphone au format carré

Avec sa nouvelle imprimante nomade Instax Share SP-3, Fujifilm cible les fans de photos instantanées et les Instagramers avec des tirages au format carré…

Fujifilm continue à creuser le sillon de la photographie instantanée avec l’Instax Share SP-3. Cette imprimante Wifi permet d’imprimer n’importe où des images depuis un smartphone. Elle va tenter de trouver sa place dans un univers ou l’imprimante concurrente PhotoBee s’est récemment fait remarquer avec ses photos à petit prix.

Des filtres en nombre limité

Une application iOS/Android à télécharger, un réglage Wifi à opérer et la SP-3 est prête. La petite machine propose d’importer des photos directement depuis sa photothèque, ses comptes Instagram, Facebook, Flicker, Google Photos, ou Dropbox. Peu de réglages sont proposés. Trois filtres existent (Noir et Blanc, Sépia et Intelligence Filter pour donner un peu de tonus aux photos).

L'imprimante Fujifilm Instax Share SP-3.
L’imprimante Fujifilm Instax Share SP-3. – FUJIFILM

 

Il reste possible d’ajuster luminosité, contraste et saturation. Les possibilités de légendes s’avèrent hélas extrêmement limitées. Une application comme Polamatic en offre beaucoup plus.

Un format carré très Polaroid

Les tirages réalisés sont au format 7,2 x 8,6 cm. Il s’agit du nouveau format Instax Square du constructeur, soit des tirages de 86 x 72 mm intégrant une vue de 62 x 62 mm. Les Instagramers fidèles aux photos carrées devraient apprécier, d’autant que l’Instax Share SP-3 est pour l’heure la seule imprimante à proposer ce format très « Polaroid ». En 13 secondes, la photo désirée est éjectée de la petite machine. Puis les couleurs se révèlent.

Les photos sont imprimées en 13 secondes... puis les couleurs apparaissent.
Les photos sont imprimées en 13 secondes… puis les couleurs apparaissent. – FUJIFILM

 

Les résultats sont très plaisants, même si l’on aurait aimé davantage de tonus dans les couleurs. Amusant : l’Instax Share propose directement depuis l’application la prise de photo « Modèle temps réel ». Il s’agit d’une vue avec, en surimpression sur la photo réalisée, la date, l’heure, la localisation, la température extérieure et même le taux d’humidité (!). De quoi graver dans le marbre un événement important.

1 euro la photo… sans oublier le prix de l’imprimante

Fonctionnant sur batterie avec une autonomie annoncée de 160 tirages, la petite imprimante peut partir tranquille en week-end. À condition que l’on se cotise avant le départ : le coût de revient de la photo imprimée reste élevé : 1 euro. Sans oublier le prix de la machine, proche de 200 euros.

On rappellera que de son côté, la PhotoBee, vendue 149 euros, propose des tirages au format 58 x 89 mm à 0,55 euro… mais avec une autonomie de 30 tirages seulement. Si l’on est motivé par ce type d’investissement, il faudra se demander s’il n’est pas plus opportun de s’offrir l’appareil photo instantané One Step 2 de Polaroid vendu au même prix. Voire l’ Instax Square SQ10 (259 euros), qui embarque davantage de fonctions d’édition.