Home>Disparition>FAITS DIVERS Un cadavre masculin encore non identifié, retrouvé vendredi dans un entrepôt à Lens, fait écho à la disparition d’un adolescent, il y a plus cinq de mois…
Disparition Dossiers Lille Police SÉCURITÉ Social SOCIÉTÉ

FAITS DIVERS Un cadavre masculin encore non identifié, retrouvé vendredi dans un entrepôt à Lens, fait écho à la disparition d’un adolescent, il y a plus cinq de mois…

FAITS DIVERS Un cadavre masculin encore non identifié, retrouvé vendredi dans un entrepôt à Lens, fait écho à la disparition d’un adolescent, il y a plus cinq de mois…

La famille de Théo Hallez sera fixée lundi. Cet adolescent de 14 ans avait disparu le 27 mai. La découverte d’un corps de sexe masculin, vendredi soir, dans un entrepôt désaffecté, non loin de son domicile, à Lens, dans le Pas-de-Calais, a ouvert les spéculations sur l’identité de la victime, rapporte La Voix du Nord.

Mais avant l’autopsie, qui doit avoir lieu en début de semaine, les enquêteurs ne veulent privilégier aucune piste. De son côté, le parquet de Béthune indiquait, le soir de la découverte, que « l’état de dégradation du corps ne permettait pas d’identifier la personne décédée ».

« C’est pire qu’un cauchemar »

Le cadavre a été retrouvé par deux jeunes explorateurs de sites urbains désaffectés. L’entrepôt est plutôt difficile d’accès.

Contactée par le quotidien régional, la mère de Théo témoignait son angoisse : « C’est beaucoup trop stressant, c’est pire qu’un cauchemar. Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. La police nous a dit qu’on serait fixés lundi. Cinq mois, c’est long mais là, ça va être terrible ».

Son fils n’a plus donné signe de vie depuis plus de cinq mois, après une soirée passée dans la discothèque le Purple, à Loison-sous-Lens. Une enquête avait été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Lille.