Home>Monde>Etats-Unis: L’ex-avocat de Trump plaide coupable d’avoir menti au Congrès
Monde Politique

Etats-Unis: L’ex-avocat de Trump plaide coupable d’avoir menti au Congrès

RUSSIAGATE Selon Michael Cohen, Donald Trump a cherché à développer un projet immobilier à Moscou pendant qu’il était candidat…

Ce n’est qu’une goutte de plus, mais le timing de cette annonce pourrait se révéler crucial. Jeudi, l’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a plaidé coupable d’avoir menti au Congrès sur ses contacts avec des officiels russes au sujet du développement d’un projet immobilier à Moscou pendant la campagne. Une mauvaise nouvelle pour le président américain, qui a soumis la semaine dernière ses réponses aux questions du procureur Robert Mueller, s’exposant à un risque de parjure en cas de mensonge.

Pour ceux qui ont raté le début du feuilleton, Michael Cohen avait dit au Congrès que les contacts avec la Russie pour développer une Trump Tower à Moscou avaient pris fin en janvier 2016, avant le premier scrutin des primaires. Mais alors qu’il collabore avec le procureur, il a changé sa version et affirme désormais que :

  • les contacts ont continué jusqu’à juin 2016, quand Donald Trump était assuré d’être le nominé.
  • Après un email, soi-disant resté sans suite, il a parlé pendant 20 minutes au téléphone avec un représentant de Vladimir Poutine.
  • il a briefé Donald Trump à plusieurs reprises sur le projet.
  • un voyage de Cohen et de Trump en Russie a été envisagé mais n’a pas eu lieu.

« Cohen ment », accuse Trump

Donald Trump, lui, a répété pendant la campagne qu’il n’avait aucun projet et aucun lien financier avec la Russie. Jeudi, le président a contre-attaqué contre son ancien avocat, l’accusant de « mentir » pour chercher à obtenir une peine réduite pour son implication dans d’autres dossiers.

« C’était un projet bien connu (…) Ca n’a pas duré longtemps. Je n’ai pas mené ce projet », s’est défendu le milliardaire. « Il n’y aurait rien eu de mal si je l’avais mené », a-t-il ajouté. « Je ne l’ai pas fait pour un certain nombre de raisons. La première, même si rien ne m’y obligeait, est que j’étais vraiment occupé à faire campagne pour la présidentielle ».

Vidéo intégrée

CBS News

@CBSNews

WATCH: President Trump says his former attorney Michael Cohen is « a weak person » and « not a very smart person, » after Cohen pleaded guilty to making false statements https://www.cbsnews.com/news/trump-leaves-for-argentina-amid-reports-that-michael-cohen-is-pleading-guilty-today-2018-11-29-live-updates/ 

80

176 personnes parlent à ce sujet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Risque de parjure

La semaine dernière, le président américain a soumis ses réponses écrites aux questions du procureur sur une possible collusion avec la Russie. Selon CNN, Robert Mueller s’intéresse notamment à la publication des emails piratés d’Hillary Clinton par WikiLeaks, à la rencontre de la Trump Tower entre le fils de Donald Trump et une avocate russe, aux contacts avec l’ambassadeur russe sur les sanctions américaines, et à de possibles contreparties financières.

L’un des avocats de Donald Trump, Rudy Giuliani, s’est dit inquiet à plusieurs reprises que le président américain s’expose à un risque de parjure en répondant au procureur. En attendant d’avoir eu les réponses de Donald Trump pour annoncer le plaider-coupable de Michael Cohen, Robert Mueller a peut-être posé son piège.