Home>Politique>Eric Piolle, le maire écolo de Grenoble, a choisi… Jean-Luc Mélenchon
Politique

Eric Piolle, le maire écolo de Grenoble, a choisi… Jean-Luc Mélenchon

Ce soutien est légitime mais «attriste» Yannick Jadot…

« J’ai décidé de voter Jean-Luc Mélenchon » à la présidentielle, a déclaré Eric Piolle, qui avait plaidé auparavant en février, pour un rassemblement autour de Nicolas Hulot, du candidat de La France insoumise, de Benoît Hamon (PS) et de Yannick Jadot (EELV).

Le maire grenoblois, qui dirige sa commune « avec le Parti de gauche et pas avec le PS » croit « à un nouveau projet de société », qu’incarne pour lui Jean-Luc Mélenchon. « Il existe une majorité de gauche, citoyenne et écologiste qui ne se reconnaît ni dans l’ultralibéralisme, ni dans le culte de la cupidité, qui a conscience que les plus fragiles sont les premières victimes des désordres écologiques et que la pauvreté des uns est un danger pour la richesse de tous ».

Un soutien de plus ou une défection préjudiciable ?

Ce soutien à Jean-Luc Mélenchon intervient à un moment critique pour Benoît Hamon, qui ne serait plus dans le carré de tête au premier tour, le candidat de la France insoumise lui grillant la priorité.

C’est « logique d’un point de vue de la réalité politique locale », admet Yannick Jadot, qui a lui rallié Benoît Hamon. Mais il regrette à demi-mot qu’Eric Piolle confonde présidentielle et vie locale, « sur le fond de la politique que l’on défend, en termes d’ouverture sur l’Europe et sur le monde, son candidat logique dans une élection présidentielle, cela aurait dû être Benoît Hamon ».