Home>JUSTICE>Corée du Nord: Un rapport sur les abus sexuels qualifié de «manigance» et de «provocation»
JUSTICE Monde Police Social SOCIÉTÉ

Corée du Nord: Un rapport sur les abus sexuels qualifié de «manigance» et de «provocation»

VIOLS Le pays a qualifié les femmes qui témoignaient dans le rapport de « rebut de l’humanité »…

La Corée du Nord a rejeté ce dimanche un rapport de Human Rights Watch (HRW) sur les abus sexuels commis notamment par des policiers sur des femmes. Le pays estime qu’il s’agit d’une « manigance politique » destinée à « ternir [son] image ».

Ce rapport, publié jeudi 1er novembre, se base sur des entretiens avec 54 transfuges nord-coréens. Le HRW y dépeint un sombre tableau de viols et abus sexuelsperpétrés par des forces de l’ordre (gardes-frontières, civils en position d’autorité).

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Les violences sexuelles, un tabou en Corée du Nord

Le rapport cite notamment des gérants d’entreprises publiques, des gardes déployés sur les marchés ou dans les postes de contrôles routiers ainsi que des « policiers, des magistrats, des soldats et des contrôleurs » de train.

L’association nord-coréenne pour les études sur les droits de l’Homme a qualifié le rapport de « provocation extrêmement dangereuse destinée à inverser le courant de paix et de prospérité » du pays. Les femmes interviewées appartiennent pour l’organisme au « rebut de l’humanité ». « La violence sexuelle en Corée du Nord est un secret de polichinelle, largement toléré et non traité », a déclaré Kenneth Roth, directeur général de HRW.