Home>Art>Chine: Une entreprise publie une photo de Shanghai de 195 milliards de pixels
Art Culture Entreprise Faits Divers Monde

Chine: Une entreprise publie une photo de Shanghai de 195 milliards de pixels

PRECIS La start-up chinoise a dû prendre plusieurs milliers de photos pour reconstituer un panoramique extrêmement précis…

La photographie est impressionnante. Après Hong Kong, Phuket, Canton ou la Corée du Nord, la start-up chinoise Big Pixel a publié un cliché de la ville de Shanghai. Sa particularité ? Avec ses 195 milliards de pixels, elle permet de zoomer sur les plus petits détails du cliché.

Gil Galanti@gilgalanti

Big pixel photography, Chinese style ~> This 195-gigapixel photo of Shanghai is so huge you can zoom in from miles away and see people’s faces ⁦@BGR#Science #photography #highres https://bgr.com/2018/12/22/bigpixel-shanghai-photo-195-gigapixels/ …222:06 – 23 déc. 2018Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéThis 195-gigapixel photo of Shanghai is so huge you can zoom in from miles away and see people’s…Smartphone cameras have gotten so good that we struggle to find a reason to invest in a point-and-shoot, but there are still major advancements being made in camera tech that are light years ahead …bgr.comVoir les autres Tweets de Gil GalantiInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Les préparatifs d’un mariage sur le toit d’un immeuble, un homme en train de passer la tondeuse, des promeneurs photographiant des oiseaux en bord de mer… Le cliché recèle des scènes fascinantes. Cette nouvelle photo de la ville de Shanghai, prise à 360 degrés depuis les 230 mètres de hauteur de la Perle de l’Orient, a été partagée plusieurs millions de fois sur les réseaux sociaux.

Deux mois de travail

Aucun appareil photo dans le monde n’est capable de fournir une telle précision. Ce cliché est en fait la combinaison de plusieurs milliers de photos prises à quelques secondes d’intervalle pour offrir une précision redoutable, rapporte Le Parisien. Deux mois de travail ont été nécessaires pour arriver à un résultat panoramique.

En publiant ce cliché, la start-up s’offre un joli coup de pub, mais fait frémir les défenseurs des libertés individuelles. Dans un pays où la reconnaissance faciale est de plus en plus utilisée, le fait qu’on puisse reconnaître les visages des badauds pris en photo à leur insu pourrait poser des problèmes en termes de vie privée.