Home>Sport>Chelsea-Losc : Pourquoi Lille n’a aucun intérêt à balancer son dernier match de Ligue des champions
Sport Video WEB

Chelsea-Losc : Pourquoi Lille n’a aucun intérêt à balancer son dernier match de Ligue des champions

FOOTBALL Le club nordiste se déplace pour du beurre ce mardi (21h) à Londres pour son dernier match de Ligue des champions pour défier Chelsea

Un point en cinq matchs, une dernière place du groupe et une élimination de toute compétition européenne. Voilà le peu reluisant bilan du Losc cette saison en Ligue des champions. Au moment de se rendre mardi à Londres sur la pelouse de Chelsea, le club nordiste n’aura rien à jouer. Mais à y regarder de plus près, il n’a aucun intérêt à balancer ce match qui ne compte pas forcément pour rien.

LOSC@losclive

🎥
➡
🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿
⬇

Découvrez le dernier entraînement des Dogues avant le déplacement à @ChelseaFC #CHELOSC7814:56 – 9 déc. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de LOSC

Une question d’honneur

C’est un chiffre qui a de quoi faire pleurer. Cela fait quinze matchs d’affilée que Lille ne s’est plus imposé sur la scène européenne. Cette saison, s’il n’a pas démérité dans le jeu, le Losc n’a pris qu’un point sur quinze. Alors plutôt que d’aller prendre des photos de Big Ben ou de poser devant Buckingham Palace, Lille serait bien inspiré de faire bonne figure sur la pelouse de Stamford Bridge.

« Il y a l’image d’une équipe, d’un maillot et d’une institution qu’on doit renvoyer. J’ai toujours en tête le respect de l’institution. On n’a pas envie d’être ridicules », confie Christophe Galtier, l’entraîneur du Losc.

Reste à savoir quelle équipe le coach va aligner à Londres. Alors que le club s’est relancé en championnat (3e) et joue un match important vendredi en Ligue 1 contre Montpellier, difficile de croire que l’équipe type sera alignée mardi. A l’inverse, cela ne sert à rien non plus de n’aligner que des joueurs en manque de temps de jeu. Une équipe mixte entre titulaires confirmés et remplaçants affamés débutera sans doute à Stamford Bridge.

Lǝelh OSC@Leelhois

Si (MDR) on gagne à Chelsea, notre aventure européenne de cette année ne sera pas si mauvaise que ça. Mais il faut gagner et là j’y crois pas du tout. On va encore se prendre une taule. Et ça va me saouler. #LOSC #CHELOSC315:55 – 9 déc. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de Lǝelh OSC

Une question de respect

Si le Losc n’a plus rien à jouer, ce n’est pas le cas de Chelsea. Face aux Nordistes, les joueurs londoniens vont jouer leur qualification pour les huitièmes de finale de la compétition. Chelsea est à la lutte avec l’Ajax et Valence, qui s’affrontent dans l’autre match du groupe, pour décrocher l’un des deux précieux sésames. Alors forcément, les adversaires des Blues ont peur que le Losc ne joue pas le jeu.

« Je ne parle pas de fausser la compétition. Quand vous êtes dernier du groupe avec un point, c’est que tout le monde est fortement supérieur à vous. Va-t-on créer une surprise à Chelsea ? Je n’en sais rien. Mais cette compétition mérite du respect et l’image du club est importante, le projet du club aussi », reconnaît Galtier. Une question de prestige mais aussi de logique. Sinon à quoi ça sert de batailler toute une saison pour aller en Ligue des champions si c’est pour ne pas jouer le jeu jusqu’au bout ? Joueurs lillois, vous avez 90 minutes.

Une question de pognon

Bon d’accord, ce n’est pas bien de ne penser qu’à l’argent surtout dans un milieu comme le foot aussi peu concerné par les enjeux économiques… Bref, on rappelle qu’un match nul en Ligue des champions rapporte 900.000 euros (oui, oui vous avez bien lu). Et qu’une victoire offre au club la coquette somme de 2,7 millions d’euros soit plus que le prix du transfert de José Fonte au Losc en 2018. Tout ça pour dire qu’on peut des bonnes affaires en seulement 90 minutes. Lille sait ce qu’il lui reste à faire.