Home>environnement>Canicule: Que prévoient les quatre niveaux du plan national?
environnement Faits Divers Health Insolite Météo Santé SÉCURITÉ Social SOCIÉTÉ

Canicule: Que prévoient les quatre niveaux du plan national?

CHALEUR Le plan national canicule a été créé après 2003 et le tragique été au cours duquel 15.000 personnes sont mortes à cause de très fortes chaleurs

Le thermomètre va chauffer toute la semaine dans l’Hexagone. Les températures vont dépasser 40°C en journée, 25°C la nuit, selon Météo-France, qui rappelle que les vagues de chaleur vont se multiplier avec le réchauffement climatique. En Ile-de-France, le niveau 3 du plan national canicule a été déclenché dans tous les départements à partir de 16 heures ce dimanche. 20 Minutes vous explique ce que ce dispositif d’Etat prévoit, et comment il fonctionne pour prévenir les risques pendant les épisodes caniculaires.

Le plan national canicule a été créé après 2003 et le tragique été au cours duquel 15.000 personnes sont mortes à cause de très fortes chaleurs. Il comporte quatre niveaux d’alertes, selon le site du ministère de la Santé.Canicule, s’hydrater, rester au frais, éviter l’alcool et les efforts physiques

Canicule, s'hydrater, rester au frais, éviter l'alcool et les efforts physiques

ARS Île-de-France@ARS_IDF

⚠️

Les préfets d’Île-de-France ont décidé d’activer le niveau 3 du plan canicule à compter du dimanche 23 juin à 16 heures. L’Agence régionale de santé rappelle les conseils de prévention pour faire face à ces fortes chaleurs.https://www.iledefrance.ars.sante.fr/alerte-canicule-en-ile-de-france …8523:11 – 21 juin 2019151 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Niveau 1, la « veille saisonnière »

C’est le niveau dit de « veille saisonnière », activé « automatiquement du 1er juin au 31 août ». Il déclenche la vérification du fonctionnement des outils de « surveillance météorologique et sanitaire », et l’ouverture de la plateforme téléphonique nationale, « canicule info service », joignable au 0800.06.66.66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

« Il comporte notamment la mise en œuvre d’un dispositif de communication préventive », précise le ministère, pour « informer et sensibiliser, en amont, les populations sur les conséquences sanitaires d’une canicule et sur les moyens de s’en protéger ».

Niveau 2, « l’avertissement chaleur »

Il s’agit d’« une phase de veille renforcée », déclenchée par exemple en cas de « pic de chaleur intense (…) mais limité à un ou deux jours ». Les messages de prévention à la population sont renforcés. Le niveau 2 permet aussi aux services concernés de se préparer « en vue d’un éventuel passage au niveau 3 ».

Niveau 3, l’« alerte canicule »

Le niveau « alerte canicule », est déclenché par le préfet de département. Il correspond à une vigilance orange chez Météo-France. L’été dernier, le préfet de Paris l’avait activé au mois de juillet.

Chaque préfet peut décider de mettre en place des mesures du Plan de gestion d’une canicule départemental (PGCD). Il peut s’agir de campagnes publiques pour rappeler les gestes de prévention, du déclenchement des «plans bleus» dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées. La « réserve sanitaire », c’est-à-dire des professionnels de santé disponibles en cas de crise pour renforcer les structures de soins saturées, peut aussi être mobilisée. Les personnes fragiles ou vulnérables inscrites au fichier Chalex (chaleur extrême) sont régulièrement contactées à leur domicile.

Les mairies peuvent aussi prendre des dispositions, comme la mise en place d’un réseau de « lieux frais » ouverts au public, des « des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées » ou des mesures pour les sans-abris. A Paris, Anne Hidalgo a annoncé dans le Journal du dimanche l’ouverture de 13 parcs 24h/24, à partir de ce lundi, ainsi que 123 jardins. La Ville a mis en place un réseau de « lieux frais » ouverts au public. Des piscines municipales seront également ouvertes jusqu’à 22h30, et il sera possible de se baigner dans le bassin de la Villette.

Niveau 4, « la mobilisation maximale »

Le dernier niveau du plan correspond à l’alerte rouge de Météo-France, « une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable », avec sécheresse, saturation des hôpitaux, feux de forêts, pannes d’électricité… Il n’a encore jamais été activé, mais il « aurait par exemple correspondu à la canicule d’août 2003 », selon un rapport de l’agence Santé publique France.

Le ministère de la Santé prévoit que des « mesures exceptionnelles » doivent être prises et la cellule interministérielle de crise activée.

SOCIÉTÉ